top of page
les 4V2.png

Isabelle Flory, 1er violon

Jean Luc Richardoz, 2e violon

Artchyl Kharadze, alto

Lucile Fauquet, violoncelle

Constitué en 1988, le Quatuor Arpeggione se distingue, dès 1990, lors de sa première apparition au Festival de Salzbourg, avant d’être invité par Gidon Kremer à Lockenhaus. Suivent alors des engagements dans presque toute l’Europe: Wigmore Hall à Londres, Huddersfield contemporary music festival, Vienne, Linz, Dresde, Essen, Leipzig, Hambourg, Weimar, Madrid, Barcelone, Bruxelles, Lausanne, Genève, mais aussi Los Angeles, Santa Barbara, Université d’Illinois, Ottawa, Toronto, l’Amérique latine, le Proche Orient, la Suède et la Russie…sans oublier un détour par l’île d’Elbe au Festival de Youri Bashmet.

 

Parallèlement, grâce à l’association ProQuartet, le Quatuor Arpeggione côtoie les grands Maîtres du genre (Quatuors Lasalle, Alban Berg, Amadeus…) qui reconnaissent son talent et l’assistent de leurs conseils.

De 1989 à 1993, les « Arpeggione » sont en résidence à l’Orchestre de la Sorbonne où ils enseignent le quatuor à cordes et inaugurent une série de concerts dans l’Amphithéâtre Richelieu.

Ils se produisent au Théâtre des Champs Elysées, au Châtelet, à l’Opéra Bastille, au Musée d’Orsay, au Carrousel du Louvre.

En 1996, ils seront choisis par Yehudi Menuhin pour célébrer son 80ème anniversaire au Palais de L’Elysée.

 

Depuis sa création, le Quatuor Arpeggione s’est toujours passionné pour les programmes éclectiques et variés. Il se fait l’interprète des cycles et intégrales Haydn, Mozart, Schubert, Schumann. En automne 2008, il fête son 20ème Anniversaire à Paris avec une double intégrale Beethoven. Il suscite de nombreuses commandes comme la production Théâtrale « la Sonate à Kreutzer » d’après Tolstoï ou encore le spectacle sous les étoiles « AstroMusik » donné de nombreuses fois au planétarium de la Cité des Sciences…

 

Le Quatuor crée et enregistre « Quatuor V » de Betsy Jolas, « Six Blues » de Glenn Buhr (Ottawa - 1998) et le quintette de Nicolas Bacri. Il est invité au Bruckner Hall à Linz (Autriche) pour les journées dédiées au compositeur espagnol Cristobal Halffter. A Duisbourg et Essen (Allemagne) puis à Los Angeles (USA), il fait revivre les oeuvres des compositeurs oubliés ou exilés de la seconde école de Vienne et de l’époque soviétique. Il prend part aux « Journées de Musiques Américaines » (Philippe Glass, Steve Reich) à Chambéry puis joue Charles Ives à Paris et John Cage aux Etats-Unis. En 1992, il partage avec le Quatuor Keller l’intégrale des quatuors d’Alfred Schnittke. Il a commandé et joué une oeuvre au compositeur Arthur Aharonian. En 2004, il jouera Bruno Mantovani, Philippe Hersant et créera un quatuor d’Anthony Girard (à Moscou) puis en 2006, « Voyage Tzigane » de Denis Levaillant à la Salle Gaveau.

 

Aussi inspirés et liés à travers leurs parcours personnels par la Musique russe et géorgienne, les « Arpeggione » aiment aussi  jouer les compositeurs Dimitri Chostakovitch, Giya Khancheli, Sulkhan Tsintsadze, ainsi que Mikhaïl Odzeli qui leur a écrit un quatuor.

 

En 2022, suite à la disparition de Nicolas Risler, membre fondateur du Quatuor Arpeggione, un nouvel essor est donné à l’ensemble avec l’arrivée de Jean-Luc Richardoz au 2ème violon et Lucile Fauquet au violoncelle. Le Quatuor prolonge sa saison 2022 par une série de concerts lors de la croisière « Intermède » sur le Nil (Dominique de Williencourt) et se consacre à la préparation de ses nouveaux projets (créations contemporaines, concerts à venir).

 

En constante évolution, le Quatuor Arpeggione s’engage dans un parcours résolument didactique et moderne. Il intervient régulièrement dans les écoles et aime à transmettre son savoir au sein des conservatoires.

bottom of page